Importation d’un véhicule en Angleterre : les démarches à suivre

Grâce à l’ouverture des frontières dans l’espace européen, importer un véhicule Anglais n’est plus compliqué. C’est au niveau de l’immatriculation que le problème se pose. Il y a toutefois des démarches à entreprendre pour une importation de voiture anglaise. Cet article va vous en informer.

Les étapes à respecter pour l’importation d’un véhicule anglais

Après l’achat du véhicule, la première étape est de le déclarer en France dans un délai ne dépassant pas les 30 jours. Cela doit se faire auprès de votre centre des impôts.

La seconde démarche consiste à effectuer un contrôle technique de moins de 6 mois pour tous les véhicules de plus de 4 ans. Il convient de préciser que la Préfecture française exige cette étape dans n’importe quel pays d’Europe.

La troisième étape est de se procurer un certificat de conformité, aussi appelé COC ou Certificate of Conformity. Ce document devrait généralement être disponible pour tous les véhicules fabriqués pour le marché européen après 1996.

Pour terminer, la  dernière étape consiste à vous approprier votre carte grise auprès de la préfecture française, et ce moyennant certains documents à savoir le justificatif d’identité et de domicile – le certificat de cession français – votre carte grise anglaise – votre quitus fiscal – un contrôle technique de moins de 6 mois – le COC et une demande de certificat d’immatriculation remplie et signée.

Immatriculer en France un véhicule en provenance de l’Angleterre

La démarche d’immatriculation est un peu plus compliquée avec l’Angleterre en raison des phares qui ne sont pas homologués pour circuler en France. Contrairement à ce qu’on peut penser, la conduite à droite ne pose aucun problème et reste assez facile à s’habituer au quotidien. Bien qu’elle soit difficile, l’opération reste toutefois possible mais seulement après réglage ou remplacement des phares. Cette opération peut s’avérer coûteuse sur certains véhicules modernes. L’obtention de certificat de conformité européen sur ces véhicules anglais est très simple, c’est au niveau du contrôle technique français que cela risque de créer quelques désagréments. De plus, le Royaume Uni dispose de plusieurs véhicules légalement immatriculés en Angleterre mais sans certificat de conformité ou homologation européenne. Par conséquent, sur le plan théorique ils sont très difficiles à immatriculer en France.

Pour pouvoir immatriculer votre véhicule en provenance d’Angleterre, il est recommandé de consulter le constructeur ou des organismes officiels  fournisseurs de COC. Eux seuls peuvent déterminer si votre véhicule correspond effectivement au type européen et si un COC est disponible ou non.

Ce contenu a été publié dans assurance auto. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.